Gandrange : l'amer voyage de noces de nicolas sarkozy

Par RichardTrois

le 03/02/2009

Il y a un an déjà, Nicolas Sarkozy se rendait à Gangrange.

Il promettait aux ouvriers de l'aciérie Mittal qui ne la laisserait pas fermer et qu'il sauverait les emplois en investissant dans la modernisation du site:

"L'Etat préfère investir pour moderniser le site, plutôt que de payer de l'argent pour accompagner des gens soient en préretraite soit au
chômage",

"Avec ou sans Mittal, l'Etat investira dans Gandrange".


Nicolas Sarkozy avait assuré la médiatisation de son déplacement en déclarant à la fin de son discours: "Je dois dire que Gandrange, comme voyage de noces, y a pas mieux".

LePost comme moi-même avions consacré un article à ce coup médiatique de Nicolas Sarkozy, notamment parce qu'il excluait la représentation nationale de son déplacement pour être seul sur scène, entouré des ouvriers de Gandrange.

Ce "voyage de noces" de Nicolas Sarkozy laisse un goût bien amer aux ouvriers floués de Gandrange. En effet, aujourd'hui 575 emplois vont disparaître et Nicolas Sarkozy n'aura strictement rien fait pour éviter ce drame social. Il avait aussi promis qu'il reviendrait à Gandrange et là encore il n'a pas tenu sa promesse et n'est jamais retourné sur le lieu de ses promesses.
Sans doute sait-il, comme le disait Aurélie Filippetti, députée PS de Gandrange, qu'il ne serait plus accueilli avec des jets de riz mais qu'il gouterait de la qualité des boulons d'aciers de Gandrange.

Une promesse non tenue de plus me direz-vous... Il y en a tellement pourquoi s'attacher tant à celle-ci ?
Tout simplement parce qu'elle est emblématique de la manière de faire de la politique de Nicolas Sarkozy :
Un coup de com' et puis s'en va... en faire un autre.

La politique c'est un peu comme l'amour, il n'y a que les preuves qui comptent.
La politique par la preuve, un slogan qui part les temps qui courent devient plus que jamais d'une criante actualité.


voilà la france de sarkozy qui se réveille enfin et qui réalise qu'elle s'est faite bernée

ce serait à mourir de rire, si ce n'était pas aussi grave...


07/02/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres