Chomage: baisse? Personne n'est dupe

http://forum.aufeminin.com/forum/actu1/__f47392_actu1-Le-chomage-me-conviendrait-birn.html


Fin mai, en données corrigées des variations saisonnières, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1 aurait reculé de 1,2% soit 24.100 personnes en moins, portant leur total à 1.987.200 chômeurs officiels.

Et la nouvelle ministre de l'Economie Christine Lagarde de claironner qu'il s'agit du plus faible taux de chômage depuis le début des années 1980, il y a plus de 25 ans.

Nous avons franchi à fin mai un cap symbolique important avec le passage sous la barre des 2 millions de demandeurs d'emploi. [...] Cela renforce notre détermination à faire refluer le chômage et tendre vers le plein emploi.

Euh... le plein emploi précaire ?

Selon les chiffres diffusés jeudi par le ministère de l'Economie des Finances et de l'Emploi sur la base des données provisoires de l'INSEE, notre taux de chômage s'établirait donc à 8,1% de la population active.

Selon le gouvernement, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits dans la très restrictive catégorie 1 (personnes immédiatement disponibles à la recherche d'un contrat à durée indéterminée à temps plein et ayant travaillé moins de 78 heures dans le mois) a baissé de 10,4% sur un an.

Ce qui est étrange, c'est que le nombre des inscriptions en catégorie 1, enregistrées à l'ANPE au cours des trois derniers mois, a augmenté de 1,1% comparé aux trois mois précédents...

Sur la même période, les entrées consécutives à une fin de mission d'intérim ont crû de 0,7%, les sorties pour reprise d'emploi ont baissé de 3%, et les radiations administratives ont progressé de 5,2%.

Le caractère provisoire de ces chiffres n'est plus ignoré, et actuellement plus grand monde ne croit à la véracité de ces résultats dont on sait qu'ils escamotent d'autres catégories d'exclus de l'emploi :

les non inscrits à l'ANPE dont quelque 500.000 jeunes et 750.000 RMistes + tous les invisibles qui ne peuvent prétendre à aucune allocation,

les inscrits des catégories 2 à 8, dont le total est désormais supérieur à celui de la seule catégorie 1 : les précaires et les contrats aidés qui subissent un chômage récurrent (lire en commentaire), les chômeurs en arrêt maladie, en formation ou en CRP

les 418.000 "seniors" de plus de 55 ans qui sont dispensés de recherche d'emploi,

les quelque 200.000 chômeurs des DOM qu'on élude systématiquement.

Le gouvernement a beau faire mine de vouloir la transparence en ayant commandé un rapport à l'IGAS et à l'IGF, on doute qu'il accepte la vérité, c'est-à-dire que tout le monde sache enfin que cette baisse tant vantée depuis 2005 ne s'appuie que sur du vent.

http://www.actuchomage.org


http://www.ac.eu.org









01/07/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres