Contradictions entre les propos de campagne et la réalité des décisions annoncées

Nicolas Sarkozy avait annoncé une mesure destinée à lutter contre le chômage et à revaloriser le pouvoir dachat de tous les travailleurs français.

Jeudi 8 Juin sur France Info, le député UMP Yves Jégo reconnaissait explicitement que la mesure-phare de la droite sur les heures supplémentaires ne concernerait quune minorité de salariés.
En effet, dès lors quun salarié sur trois seulement fait des heures supplémentaires et que les salariés soumis à lannualisation du temps de travail seraient exclus du dispositif, la détaxation des heures supplémentaires ne concernerait pas la grande majorité des salariés de notre pays. Les chômeurs, quant à eux, seraient totalement exclus de la mesure.

Nicolas Sarkozy avait annoncé la mise en uvre du droit au logement opposable comprenant notamment la suppression de la caution et du dépôt de garantie.
Le projet de loi annoncé se limite à une déduction des intérêts demprunt qui ne profitera quaux plus aisés de nos concitoyens.

Nicolas Sarkozy avait annoncé un strict encadrement des rémunérations excessives de certains patrons et linterdiction des parachutes dorés.
Le projet de loi en préparation se borne à renvoyer aux conseils dadministration des grandes entreprises le soin de lutter contre les abus, ce qui revient à ne strictement rien changer aux pratiques actuelles.

Nicolas Sarkozy avait exclu toute augmentation de la fiscalité.
Les cadeaux fiscaux dores et déjà programmés pour les plus fortunés ne pourraient être financés sans augmentation de 2 à 3 points de TVA, dont pâtiraient dabord les catégories populaires et moyennes.

Chaque jour qui passe laisse apparaitre un gouffre croissant entre les propos de campagne du candidat à lélection présidentielle et la réalité de la politique quentend conduire la droite.


12/06/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres