Poutine/ Berlusconi

C un mélange de poutine et de berlusconi justement"

il a le coté média de l'italien. Berlusconi a commencé par acheter une équipe de foot(!), super populaire, puis il a acheté des chaines de télé, des journaux, pour façonner l'opinion, pour finir il a été élu a la présidence du conseil. Parcours sans faute. En France, l'ump file 65 milliards o grands patrons, les médias appartiennent quasiment tous au groupe Hachette Lagardère, vendeur d'armes etc.: la Provence, figaro, le monde, libé... Y'a plus un seul journal indépendant! Sans parler de la télé.
Il a aussi le coté Poutine avec ses mesures sécuritaires. D'abord il enleve la police de proximité ki faisait du bon travail puis com par hazar on a le feu o banlieues, ses expressions "karcher, racaille" pour kil prenne bien et la répression a tout va, certains projets commme celui sur le dépistage précoce des futurs délinquants n'ont pas abouti.
    
         
"C'est exactement cela, un mélange de poutine et de berlusconi"


Tous les big boss de médias dominants français - les Dassault, Bouygues, Lagardère et autres Arnault - sont tous des amis intimes du nabotléon de Neuilly.

Ces grands groupes représentent plus de 90% de la presse nationale et régionale: restent indépendants Le Canard et Marianne

A cela s'ajoute TF1, dite "télé poubelle", experte pour bourrer le mou des ménagères de base sarkozystes de moins de 50 ans!

Le parallèle entre Sarkozy et Berlusconi est frappant: meme gout des paillettes, de la frime, du fric et des "pipole".


25/03/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres